Laurastar IGGI

Un purificateur et défroisseur vapeur portable, non-chimique et naturel.

La Suisse est un pays dans lequel on pratique le repassage plutôt que le défroissage. Mais face à des modes de vie et à des perceptions nouvelles, cette habitude culturellement ancrée est en voie de changer. En collaboration avec Laurastar et Les Ateliers du Nord, Inov3 a participé activement à la conception du premier défroisseur et purificateur portable sous pression. Un purificateur ? Oui. Grâce à sa température de plus de 100°C, élimine 99,9% des virus, bactéries et acariens en quelques secondes – dont le SARS-CoV-2, le virus de la Covid-19.

C’est avec un grand plaisir que nous partageons avec vous cette belle histoire et cette très belle collaboration qui a permis l’émergence d’un nouvel objet innovant : Laurastar IGGI.

Un objet à deux fonctions

Au départ, IGGI est pensé comme un défroisseur de vêtements. L’idée est alors de proposer un objet portable, ergonomique, qui permette aux usagers une utilisation rapide, au quotidien ou en déplacement. En cours de projet, puisque la vapeur Laurastar a été qualifiée comme désinfectante par des laboratoires indépendants, le défroisseur a évolué pour accueillir une deuxième fonction : celle de purificateur pour certains virus et bactéries. Un tel procédé est déjà utilisé dans les hôpitaux, mais aucun n’objet ne permettait jusqu’à présent de le faire dans un ménage.

Ce nouveau défi, nos designers industriels, ingénieurs mécaniques et techniciens de laboratoire l’ont relevé avec succès. Grâce à une forte pression, à une grande vitesse et à une chaleur de plus de 100°C, la vapeur produite par IGGI purifie les tissus de la plupart des virus et bactéries.

Le résultat est là. En plus de défroisser les vêtements efficacement, Laurastar IGGI permet aujourd’hui d’éradiquer le virus SARS-CoV-2 à 99% sur les tissus et les objets, de manière naturelle et non chimique. Son lancement en 2020 a coïncidé avec le développement du COVID-19 dans le monde. IGGI est une solution efficace pour promouvoir l’hygiène dans les foyers et en déplacement.

De l'idée au nouvel objet

La conception du produit débute en 2017. Au cours des premiers mois, ce sont les designers industriels qui travaillent à la conception de cet objet. Les ingénieurs interviendront plus tard, pour la matérialisation et l’industrialisation de l’objet.

Au départ, une simple idée : un défroisseur efficace, portable et facile à utiliser. L’objet n’est encore qu’une idée, mais l’inspiration viendra par l’action. A ce moment-là, les réflexions ne sont donc pas liées à son esthétique ou à son aspect design, ce sont plutôt des réflexions de principe. On réfléchit à son ergonomie, aux gestes d’utilisation, et à la façon dont il sera manipulé (ergonomie).

Ce qui est intéressant, c’est que l’on travaille sur un objet qui n’a pas de précédent pas et dont on ne comprend pas encore bien l’usage et la fonction. Puis l’objet devient réel, et ce sont ses fonctions assez naturelles qui donnent sa légitimité visuelle.

Antoine Cahen

Designer industriel

Petit à petit, la magie opère. Grâce à des échanges presque quotidiens – favorisés par une proximité géographique, grâce à l’intervention des ingénieurs, aux compétences de chacun, à la réflexion commune et à une passion partagée, IGGI prend forme et le premier prototype voit le jour. Alors on le sent, on le manipule, on le touche et on s’aperçoit que l’on est en train de créer un nouveau geste qui n’existait pas, un « geste qui fait plaisir ».

Durant la phase de prototypage, des concessions sont à faire. On déplace par exemple le bouchon, que l’on voulait fixer en haut, et l’on doit donc revoir la forme de la chaudière, à l’origine parfaitement symétrique. Mais ce ne sont pas vraiment des concessions. C’est plutôt l’objet qui prend place dans la réalité, qui se matérialise.

Sécurité, miniaturisation et portabilité

C’est une réflexion continue, de nombreux retours en arrière et bonds en avant qui ont permis la création du Laurastar IGGI. Parallèlement aux considérations ergonomiques et pratiques se sont aussi présentées des problèmatiques techniques. Car la miniaturisation, l’ergonomie et la portabilité viennent avec leur lot de contraintes.

Tout d’abord, un problème récurrent en mécanique des fluides : le crachotement d’eau. Comment éviter que des gouttes d’eau ne sorte de la buse lorsque l’utilisateur presse sur la gachette ? De manière classique, sur les générateurs de vapeur, un purgeur mécanique permet de séparer la condensation et la vapeur. Cependant, l’installation d’un tel système est impossible en raison de la nature de l’appareil. Après de nombreux essais et prototypes, c’est finalement grâce à une géométrie spécifique et de la buse que la solution a été trouvée.

Iggi est un système portable, dont la vapeur est projetée sous pression. La sécurité de l’appareil est donc primordiale, nous l’avons assurée sur différents niveaux. Tout d’abord, afin d’éviter une potentielle surchauffe de l’appareil, les composants sont espacés de manière à ce que la température extérieure ne dépasse pas une certaine limite. Parallèlement, des sécurités électriques ainsi que des soupapes mécaniques assurent que la pression soit relâchée en cas de surpression de l’appareil. Enfin, une gestion électronique assure une parfaite qualité de vapeur constante et efficace.

INOV3, ce sont des ingénieurs qui comprennent les besoins des consommateurs, et le besoin d’avoir des éléments non-techniques dans un produit. Ils comprennent les retours du consommateur et sont en mesure d’améliorer le produit. Ici, l’ergonomie, la sécurité et le poids étaient très importants.

Julie Monney

co-CEO Laurastar

Industrialisation

Une fois le prototype achevé, on discute avec le fournisseur pour produire l’objet en grande quantité. Ici, tout doit être d’une précision extrême, car à partir de cette étape de « Design Freeze », il est difficile de faire des modifications sur l’appareil.

Après une phase d’industrialisation, les pièces sont assemblées et testées chez INOV3. Les éventuels problèmes sont corrigés (matériaux, tolérances des pièces, etc.). Quelques ultimes retouches de pré-production sont apportées.

IGGI est prêt à continuer l’aventure entre les mains de Laurastar et de ses consommateurs.

Bilan

Laurastar IGGI est le produit d’une belle collaboration. Un défi technique et humain, dont le résultat excellent a été possible grâce à plusieurs aspects. Tout d’abord, la proximité géographique, grâce à laquelle chacun a été en mesure de manipuler l’objet au cours de sa conception, permettant ainsi un échange d’idées et une amélioration continue des prototypes. Ensuite, les compétences et l’implication de chacun, sans quoi aucun produit ne saurait voir le jour.

INOV3 remercie sincèrement tous les intervenants de ce projet, ainsi que toute l’équipe d’INOV3 au complet pour son implication.

Principaux intervenants : Julie Monney (Laurastar), Jean-Luc Denisart (INOV3), Antoine Cahen (Ateliers du Nord), Didier Pont (INOV3), Ali Abbassi (INOV3)